Langue Etrangères S2 - LE COMPTE–RENDU


LE COMPTE–RENDU

1) DEFINITION :
Le compte-rendu est une retranscription neutre, objective et fidèle de propos, de faits, d’activités pris en note lors d’une réunion, d’une conférence ou lors d’un groupe de travail. Un bon compte-rendu nécessite une bonne maîtrise des techniques de prise de notes.

2) OBJECTIFS DU COMPTE-RENDU :
- Formaliser le travail réalisé (pour permettre à toute personne qui n’a pas assisté à la séance de se la représenter de façon suffisante).
- Conserver une trace écrite d’une conférence, d’un groupe de travail, etc.
(Chaque participant pouvant s’y référer en cas de doute ou de contestation).
- Capitaliser l’information, pour mémoire.
- Acter des décisions.

3) CONTENU DU COMPTE-RENDU :
3.1) L’en-tête et le pied de page :
-Identité du /des rédacteurs et du/des destinataires.
-La date et le lieu.
-Public présent.
-Le titre du compte –rendu.
-L’objet du jour de la séance.

3.2) L’introduction :
-Le rédacteur rappelle la mission et précise l’objet du compte-rendu.
-Il donne des informations sur les circonstances (durée, organisation de la séance, participants, fonctions).

3.3) Le développement :
- Sélectionner et réorganiser les informations en rapportant l’essentiel de celles-ci.
-Reformuler avec ses propres mots.

3.4) La conclusion :
-Le rédacteur fait une synthèse des différents points .C’est ici qu’il peut éventuellement émettre sa propre opinion mais cela reste rare.
-Le compte-rendu s’achève généralement sur une rubrique « prochaines étapes »où figurent les points à valider ou les tâches à faire.

4) FORME DU COMPTE-RENDU :
•Hormis dans la conclusion, le rédacteur ne s’exprime jamais en son nom.
•En ce qui concerne l’énonciation, deux formules sont habituelles. Il est important de faire un choix et de conserver le même mode énonciatif tout le long du compte-rendu.
-L’énonciation discursive (je, nous) : convient uniquement si vous avez
personnellement participé à la réunion et si le rapport est destiné aux membres.
-L’énonciation historique (il, elle) : donne une allure plus objective, plus distante. C’est ce qui s’utilise le plus couramment.
Exemple : « La société xxx préconise de ……….. »

Trois systèmes temporels se rencontrent :

a) Le présent historique : Le présent est le plus couramment utilisé.
Exemple : « A ce moment l’animateur demande aux membres s’ils acceptent cette proposition »
b) Le passé parlé :
Exemple : « A ce moment l’animateur a demandé aux membres s’ils acceptaient cette proposition »
c) Le passé littéraire :
Exemple : « A ce moment l’animateur demanda aux membres s’ils acceptaient cette proposition »

•La forme passive est très souvent employée : « A l’issue de cette réunion, il a été décidé de ………… ».
•L’emploi du style indirect est de rigueur.

•Le découpage en paragraphes se détermine en fonction des thèmes sélectionnés durant la phase de préparation. Le rédacteur veille à faire des phrases complètes et à élaborer un texte fluide, agréable à lire.
•Précision du vocabulaire, vérification de la cohérence et de la lisibilité (syntaxe, orthographe, grammaire, ponctuation, harmonie).

COMMENT REDIGER UN COMPTE-RENDU DE TP SCIENTIFIQUE ?

Le compte-rendu de Travaux Pratiques doit présenter les différentes étapes de la démarche adoptée pour résoudre un problème scientifique clairement défini.

TITRE ET BUT :
Ils doivent figurer en tête du compte-rendu.
Dans le paragraphe introductif, on présente le problème à résoudre.

PRINCIPE DE L’EXPERIENCE :
-Exposer le principe de l’expérience sans détailler le protocole.
-Présenter le sujet que l’on traite, les mots importants s’y rapportant.
-Emettre des hypothèses qui répondent au problème.
-Montrer la relation entre le principe et l’hypothèse

MATERIEL :
Inventaire du matériel utilisé (s’il ya des réactifs les présenter)

MANIPULATION :
Cette partie comporte figures et schémas légendés. On y décrit étape par étape le déroulement de l’expérience.

RESULTATS ET INTERPRETATIONS :
- Résultats : Forme : « On observe que……… »
Choix pour la présentation des résultats : Tableaux, graphiques, dessins.
-Interprétation : Explication des résultats. Mettre en relation les connaissances et les résultats.
Forme : « On voit que …… » « Or on sait que….. » « On en déduit que… »

CONCLUSION :
-Réponse au problème clairement exposée
-Indiquer si le but est réellement atteint
-Si les résultats ne confirment pas les hypothèses, rechercher la raison : erreur de manipulation, de conception du protocole ou du principe de l’expérience.

---------------------------------------------------------------------------------
Mme D. AÏT-OUMEZIANE

C’est TIGHILT Amirouche. Je suis passionné par le web, la culture, l’histoire, la politique, le développement personnel ainsi que les nouvelles technologies, étudiant en 3ème année Hydraulique, fondateur de L1 ST SM USTHB.

Partager avec vos camarades sur

Pourrait Vous Intéresser...

PRÉCÉDENT
« Prev Post
Suivant
next Post »