TCE - Complément circonstanciel

tce st sm snv stu usthb
Complément circonstanciel
Le complément circonstanciel est un mot (ou groupe de mots) qui "complète" l'action exprimée par le verbe  du point de vue des circonstances (le lieu, le temps, la mesure, la matière, etc.).
Le complément circonstanciel est la plupart du temps introduit par une préposition . Il faut prendre garde à ne pas le confondre avec le complément d'objet indirect. (Certains grammairiens appellent ces compléments "compléments adverbiaux" d'autres "compléments adverbiaux non essentiels". Il existe de nombreuses nuances dans lesquelles il est impossible d'entrer ici et qui forment, au demeurant, un vaste sujet dont les spécialistes débattent encore.
Les compléments circonstanciels selon les circonstances qu'ils précisent sont habituellement divisés en :
- temps : Il viendra demain; Voir temporelle 
- manière : Il viendra en train;
- lieu : Il viendra dans cette maison;
- cause : Ils ont agi par jalousie; Voir causale 
- moyen : Il voyage en avion;
-
comparaison : Il vit comme un ours; Voir comparative 
Mais de nombreuses autres nuances sont possibles :
- but : Ils travaillent pour s'enrichir; Voir finale 
- conséquence : Il a réussi pour notre plus grande joie; Voir consécutive 
- concession : Il avance malgré sa douleur; Voir concessive 
- condition : Si tu te prépares bien tu réussiras; Voir conditionnelle 
- matière : Il construit en terre;
-
quantité : Ce buffet pèse cent kilos;
Donnant des nuances de :
- prix : Il coûte trois cents francs;
- poids : Il pèse cent kilos;
- distance : Il avance de deux mètres;
-
etc.
Le complément circonstanciel peut être :
- un nom  : Il viendra en train;
- un pronom  : C'est pour elle qu'il est venu;
- un infinitif  : Ils travaillent pour s'enrichir;
- un adverbe  : Il viendra demain;
- un gérondif  : Il avance en reculant;
- une proposition  : Il partira quand vous arriverez

Attribut

L'attribut exprime la qualité, la nature ou l'état qu'on rapporte au sujet (ou au complément d'objet) par l'intermédiaire d'un verbe (Son fils est médecin).
Les verbes qui peuvent réaliser ce lien sont nombreux. Le principal est "être" mais selon l'idée qui préside à l'attribution on peut rencontrer "devenir, demeurer, rester (idée de continuité), "paraître, sembler, se montrer, passer pour, etc." (idée d'apparence), "s'appeler, se nommer, être choisi (idée de désignation). Enfin, de nombreux verbes d'action peuvent être attributifs.
Il existe deux sortes d'attributs, l'attribut du sujet et l'attribut du complément d'objet direct ou indirect. Leur construction est identique : un état, une qualité "attribué" au sujet ou au complément d'objet par l'intermédiaire d'un verbe (Cet homme est grand. Il trouve ce film distrayant).
L'attribut peut être :
- un nom : Son fils est médecin;
- un adjectif : Son fils est grand;
- un pronom : Ce livre est celui que j'avais perdu:
- un adverbe : Ce livre est bien;
- un infinitif : Souffler n'est pas jouer. Cette voiture est à vendre;
- une proposition : Son idée est qu'il faut poursuivre.
L'attribut s'accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte : sujet ou complément d'objet. Si l'attribut se rapporte à plusieurs noms coordonnés, il se met au pluriel. 

C’est TIGHILT Amirouche. Je suis passionné par le web, la culture, l’histoire, la politique, le développement personnel ainsi que les nouvelles technologies, étudiant en 3ème année Hydraulique, fondateur de L1 ST SM USTHB.

Partager avec vos camarades sur

Pourrait Vous Intéresser...

PRÉCÉDENT
« Prev Post
Suivant
next Post »